La chartre des Jardins familiaux du Chaudron

Charte des jardins familiaux du Chaudron

Cette charte a pour objectif de présenter les valeurs qui animent la commune de Saint Denis et l’association gestionnaire.
Ces jardins s’inscrivent dans une démarche de développement durable, qui concilie l’intérêt économique, l’équité sociale et la protection de l’environnement.
Les grands principes

1. – Économique

  • Consommer des fruits et des légumes sains à un coût minime.
  • Assurer un complément alimentaire aux habitants de Saint-Denis par la production de fruits et de légumes.

2. – Social 

  • Favoriser les liens sociaux, inter-générationnels et interculturels, promouvoir les échanges de savoirs entre jardiniers.
  • Appliquer les principes de responsabilité, de solidarité, de citoyenneté.

3. – Environnemental

Pratiquer un jardinage respectueux de l’environnement : développer la biodiversité, promouvoir et développer l’utilisation de produits et de méthodes naturelles, etc.
Préserver un espace de verdure au cœur de la ville. Les jardins familiaux s’inscrivent en effet dans la démarche de développement durable engagée par la commune.

4. – Pédagogique 

Favoriser l’éducation environnementale des jeunes enfants (goût, diététique, diversité…).
Initier et former aux pratiques du jardinage. Transmettre des savoirs.
Les parcelles pourront recevoir des légumes et des fleurs. Cependant, la culture des fleurs ne devra pas excéder un tiers de la surface de la parcelle.
Dans un souci d’équilibre alimentaire, le jardinier a pour obligation de diversifier sa culture de légumes.
Sachant que le jardin est dédié à l’auto-alimentation, la vente de la récolte est interdite.
Toute plante considérée comme toxique ou illicite est formellement interdite. La plantation d’espèces envahissantes de type bambou ou publiées sur la liste des plantes invasives est interdite.
Jours et horaires d’ouverture
Le jardin est ouvert tous les jours de la semaine, excepté à Noël et le jour de l’An.
Les horaires sont les suivants :
– du 1er octobre au 31 mars : 6h30 à 19h00.
– du 1er avril au 30 septembre : 7h00 à 18h00.

L’entretien des jardins

Chaque jardinier doit entretenir son jardin.
Les cultures vivrières de haute tige de type manioc, les lianes, les plantes rampantes, grimpantes et à rames devront être plantées de manière à ne créer aucune gêne aux parcelles voisines et aux circulations.
Le référent du jardin fera procéder à la taille des plantes en cas de nécessité.

  • Les produits à utiliser

Seule l’utilisation de produits fongicides, insecticides ou fertilisants autorisés en agriculture biologique est permise. Ceux-ci seront utilisés selon les principes de l’agriculture raisonnée.
Les produits organiques de type déchets verts seront recyclés sur le jardin.

Organisation des parcelles

  • Les séparations entre les parcelles sont constituées par les allées passe-pieds.

Sont autorisées les bordures de parcelles suivantes :

  • Les bordures naturelles faites de fleurs, haies vives,
  • Les grillages très ajourés à mailles souples et lâches,
  • Les bordures en bois (lattes ou demi-rondins de section inférieure à 10cm)

Quelle que soit la bordure choisie, sa hauteur ne doit pas dépasser 50 cm.

  • L’ombre dans les parcelles

Sont autorisés dans les parcelles individuelles:

-les parasols que les jardiniers installent à chaque arrivée au jardin et enlèvent à chaque départ ;

-les coins d’ombre constitués de treillis végétaux fabriqués avec des tiges de bois de diamètre n’excédant pas 10cm, les dimensions de ces structures végétales restant inférieures ou égales à 2 m en hauteur et en longueur.

L’eau et l’arrosage

Chaque parcelle peut être équipée d’un bidon pour récupérer les eaux de pluie. Cette eau doit être utilisée en priorité pour arroser les jardins.
L’apport par les jardiniers, de fûts de toute matière, type fût de 200l ou demi fût est strictement interdit.
Dans un souci de respect de l’environnement et d’économie d’eau, l’utilisation du tuyau d’arrosage n’est pas autorisée ; il est recommandé d’utiliser un arrosoir.
Le jardinier est encouragé à mettre en œuvre tous les procédés de culture permettant de réduire l’utilisation de l’eau de ville sur sa parcelle mais également sur les espaces communs.

Entraide entre jardiniers

La courtoisie, la politesse et la bonne entente doivent prévaloir entre tous au sein des Jardins Familiaux du Chaudron.
En cas d’absence temporaire d’un jardinier, celui-ci peut se faire remplacer par une tierce personne.

  • Les temps de regroupements

Les réunions contribuant à l’amélioration de la vie des jardins, la présence des jardiniers est fortement encouragée aux assemblées, réunions et activités collectives.

  • Tous les jardiniers doivent participer à l’entretien des parties communes sur l‘ensemble des jardins.Les parties communes comprennent :
  • le tour interne de la clôture d’enceinte du jardin,
  • les chemins d’accès internes distribuant les parcelles,
  • l’aire de convivialité,
  • les sanitaires
  • des parcelles communes.

Pour l’entretien des allées et de la clôture d’enceinte, chacun nettoie autour de sa parcelle.
Pour les autres parties communes, 2 jardiniers nommés par le comité de suivi seront responsables à tour de rôle de l’entretien.
Cette gestion des parties communes est établie pour une quinzaine. Un planning nominatif est disponible auprès du référent de l’association gestionnaire.
Les locaux de rangement des outils sont entretenus, chacun, par le groupe de jardiniers qui les occupent.

Les activités sociales

Un encouragement sera apporté pour la mise en place d’animations. Les activités pourront être proposées par les jardinier et validées par le comité de suivi.
Le jardin étant un lieu où le calme doit être privilégié, certaines activités doivent être encadrées voire interdites pour le bon fonctionnement des cultures.

  • Les jeux de ballons sont formellement interdits.

Présence d’animaux domestiques :

Dans l’enceinte des jardins et parcelles, les animaux sont strictement interdits, mêmes tenus en laisse.

  • Les barbecues et les feux : Les barbecues individuels sont autorisés à l’intérieur du jardin. Ils doivent être placés à plus de 3 mètres des locaux communs ainsi que des arbres, et à la seule condition qu’ils soient de taille inférieure à 60 cm et ne présentent pas de pollution pour les voisins. Les feux en plein-air sont strictement interdits.

Circulation dans les jardins

Les jardiniers sont autorisés à entrer leurs vélos à l’intérieur du jardin. Ceux-ci devront être stationnés dans l’espace dédié ou à proximité de leur parcelle.
Les jeunes enfants sont autorisés à circuler à vélo dans les allées, sous la responsabilité de leurs parents.
Il est interdit de faire pénétrer des engins à moteur de type motos, scooters, motoculteurs, etc., dans les jardins.
Les allées et passe-pieds sont laissés libres de tout dépôt d’objet ou d’outil pouvant gêner la circulation des autres usagers du jardin.